Aller à l'en-tête Aller au menu principal Aller au contenu Aller au pied de page
Accueil - Université - Communication - Temps forts - Temps forts 2014-2015 - Retour sur les grands concerts d’Assas

Retour sur les grands concerts d’Assas

Retour sur les grands concerts d’Assas
Grand concert d'Assas, orchestre symphonique de la Garde Républicaine
L'université a accueilli Bruno Leonardo Gelber à l'occasion d'un concert exceptionnel accompagné de l’Orchestre symphonique de la Garde républicaine

Après Marc Laforêt et François-René Duchâble, Assas a accueilli le mardi 24 mars 2015 Bruno Leonardo Gelber qui, accompagné de l'Orchestre symphonique de la Garde républicaine dirigé par François Boulanger, a offert à un public venu nombreux et amateur le concerto n°3 pour piano de Rachmaninov.

Ce concerto est considéré comme l'un des plus difficiles du répertoire, il exige une grande technique et une extrême virtuosité du pianiste. Bruno Leonardo Gelber nous a offert toute sa virtuosité et sa sensibilité.

A la fin, un public enthousiaste et profondément touché a applaudi debout pendant de longues minutes. Nous remercions le Maestro pour ce moment de bonheur partagé.

La soirée avait commencé par l'ouverture de la Flûte enchanté de Mozart, magistralement exécutée par l'Orchestre symphonique de la Garde républicaine.

Bruno Leonardo Gelber
D'origine autrichienne et franco-italienne, Bruno Leonardo Gelber est né en Argentine de parents musiciens.
C'est à 6 ans qu'il commence à travailler avec Vincenzo Scaramuzza.
Déjà célèbre en Amérique du Sud, il joue le concerto de Schumann à l'âge de 15 ans sous la direction d'un jeune chef d'orchestre, Lorin Maazel. A l'âge de 19 ans, le gouvernement français décide de lui accorder une bourse. Il rencontrera Marguerite Long qui le poussera à se présenter à son concours où il obtiendra un troisième prix qui soulève un véritable scandale de la part du public et de la presse qui le portent en triomphe.
C'est le début d'une immense carrière internationale qui l'amène à se produire en récital et avec orchestre devant les publics du monde entier. Il a déjà donné plus de 5200 concerts.

François Boulanger
Pianiste et organiste, François Boulanger a été récompensé de cinq prix du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.
Fort de ces succès, il a été invité très jeune à jouer en soliste (percussion, orgue) avec des orchestres tels que le nouvel orchestre philharmonique de Radio France, et à diriger de prestigieuses formations telles que l'orchestre de l'Opéra de Paris, l'orchestre national de Lyon, l'orchestre national de Lille, l'orchestre philharmonique de Montpellier, l'orchestre de la Radio Télévision Luxembourgeoise, l'orchestre Royal d'Oslo, l'orchestre national d'Ukraine, l'orchestre philharmonique de Moscou, l'Orchestre de Taïwan et les orchestres des conservatoires de Paris, Lyon et Tokyo...
Nommé en 1997, le colonel François Boulanger dirige l'orchestre d'harmonie et l'orchestre symphonique lors de leurs multiples prestations, tant en France qu'à l'étranger (Europe, Japon, Corée, Canada, États-Unis, Chine, Singapour...).