Aller à l'en-tête Aller au menu principal Aller au contenu Aller au pied de page
Accueil - Recherche - Soutenances de Theses - Contrat ou acte juridique ? Etude à partir de la relation médicale

Contrat ou acte juridique ? Etude à partir de la relation médicale

Docteur :Benjamin MORON-PUECH
Date de la soutenance :04 Avril 2013
Horaires :14h00
Adresse :Salle Collinet
Discipline :Droit
Ajouter au Calendrier 04/04/2013 14:00 PM 04/04/2013 17:00 PM Europe/Paris Contrat ou acte juridique ? Etude à partir de la relation médicale Partant du constat de la récente consécration de la notion d'acte juridique par le code civil, cette thèse s'interroge sur les conséquences de cet avènement par rapport à la notion de contrat. L'auteur commence par montrer que cette adjonction de l'acte juridique au contrat est nécessaire. En effet...
Adresse :Salle Collinet
false MM/DD/YYYY

Partant du constat de la récente consécration de la notion d'acte juridique par le code civil, cette thèse s'interroge sur les conséquences de cet avènement par rapport à la notion de contrat. L'auteur commence par montrer que cette adjonction de l'acte juridique au contrat est nécessaire. En effet, comme le montre nettement l'étude de la relation médicale que l'auteur prend comme point de départ, le contrat rencontre des faiblesses techniques et psychosociales, rendant impossible son application dans certaines situations. D'où l'importance, au-delà du contrat, de disposer d'un autre outil : l'acte juridique. Pour que ce dernier soit efficace, il est nécessaire d'approfondir sa définition et de le doter d'un régime propre, distinct du contrat. D'après cette étude, l'acte juridique se définit désormais comme un acte volontaire reconnu dans un ordre juridique comme créant des normes. Plusieurs propriétés de l'acte juridique ont été mises à jour, notamment l'existence de conditions de validité propres tenant à l'exigence d'une volonté non viciée de l'auteur de l'acte et à la licéité des motifs. Bien que ces propriétés aient été dégagées à partir du droit des contrats, il a été vérifié qu'elles pouvaient s'appliquer à l'ensemble des actes juridiques, en passant du consentement de la victime en droit pénal, au mariage, au jugement ou à la loi.