Aller à l'en-tête Aller au menu principal Aller au contenu Aller au pied de page
Accueil - Recherche - Les Éditions Panthéon-Assas - Actualités - Droit et management des relations sociales : Entretien avec les auteurs

Droit et management des relations sociales : Entretien avec les auteurs

Recherche
Droit et management des relations sociales : Entretien avec les auteurs
Jérôme Duval-Hamel Sandrine Gavoille Julien Guillot Droit et management des relations sociales Paroles de praticiens management école de droit et management de Paris pratiques managériales
L'ouvrage de Jérôme DUVAL-HAMEL, Sandrine GAVOILLE et Julien GUILLOT est paru le 25 mai 2021 aux Éditions Panthéon-Assas

Les Éditions Panthéon-Assas, piliers de la recherche de l'université Paris 2 Panthéon-Assas, mettent en lumière, depuis 1998, les travaux des enseignants, chercheurs et docteurs issus de toutes les disciplines de l'université : droit, science politique, économie, gestion et sciences de l’information et de la communication.

Ce mois-ci, les Éditions Panthéon-Assas ont publié le deuxième volume de la série Paroles de praticiens. Œuvre écrite à six mains par le professeur Jérôme DUVAL-HAMEL, cofondateur de l'École de droit et management de Paris, Sandrine GAVOILLE et Julien GUILLOT, Droit et management des relations sociales compile les témoignages de dirigeants, directeurs des ressources humaines, syndicalistes, etc. sur la pratique managériale. Tant au sein d'entreprises familiales qu'en administration publique ou dans des grands groupes, rythmé et diversifié, l'ouvrage transporte le lecteur de secteur en secteur, d'analyses en anecdotes, de projections en conclusions pragmatiques.

À l’occasion de la parution de cet ouvrage, les trois auteurs se sont prêtés au jeu de l’interview pour en faire une présentation.

Comment est née l'idée de ce livre et pouvez-vous nous le présenter ?

Cet ouvrage s’inscrit dans une collection, créée par Jérôme DUVAL-HAMEL et Michel GERMAIN, qui a pour objectif de donner la parole aux praticiens du droit et du management, et de relayer cette prise de parole non seulement dans le champ professionnel mais aussi dans le champ académique. Si ces paroles de praticiens sont d’une grande richesse pour les professionnels – notamment en termes de benchmark, c’est-à-dire d’échanges sur les pratiques – elles se révèlent aussi une ressource remarquable pour la recherche et l’enseignement. Cette collection et cet ouvrage ont ainsi vocation à repositionner la parole de ces praticiens à sa juste place : elle mérite en effet davantage de considération que celle que lui accordent jusqu’alors les mondes académiques.

Pour chaque opus de cette collection est choisi un domaine où la bi-disciplinarité droit et management est particulièrement présente. Ceci s’inscrit dans l’une des missions de l’École de droit et de management de Paris (EDMP - Paris 2 Panthéon-Assas), à savoir promouvoir les approches croisées entre droit et management.

Pourquoi avoir choisi le thème des relations sociales ?

Le premier ouvrage de la collection était consacré à l’entreprenariat. Pour celui-ci, nous avons eu envie d’explorer, à travers le regard de ses différents acteurs, les relations sociales, c’est-à-dire le dialogue entre employeurs et représentants des salariés. Pour ces deux ouvrages, les pratiques et les disciplines abordées sont le fruit de la coalescence entre droit et management.

Au moment où nous avons choisi le thème de ce deuxième opus, les relations sociales étaient un thème d’actualité : d’une part un grand bouleversement législatif sur le sujet était en train de s’opérer ; d’autre part, un acteur majeur des relations sociales internationales fêtait ses 100 ans, l’Organisation internationale du travail (OIT). Mais au-delà de l'actualité, ce thème des relations sociales s’est imposé à nous tant il est important en droit et en management. Nos pratiques personnelles en entreprise comme à l’université nous ont à maintes reprises démontré la dimension stratégique et fondamentale des relations sociales. C’est aussi un sujet qui intéresse beaucoup les étudiants.

Cet ouvrage prend-il un parti ou présente-t-il différents modèles de management ?

Cet ouvrage n’a pas vocation à prendre parti mais à refléter la diversité des pratiques des professionnels. Nous avons interviewé, ce qui est assez inédit, toutes les parties prenantes des relations sociales. Cela vise les acteurs dans l’entreprise et à l’extérieur, dans le monde managérial et dans le monde juridique y compris judiciaire.

Pensez-vous que la crise sanitaire actuelle aura un impact sur les pratiques managériales et si oui, quelles pourraient en être les évolutions ?

Oui, évidemment, il y a déjà et il y aura une évolution des pratiques managériales. Notamment parce que le développement massif du télétravail entraîne une cascade d’impacts sur le sens du travail, les relations interpersonnelles, le management à distance, la gestion des infrastructures, les conditions de travail à domicile, le fonctionnement de l‘entreprise mondialisée… Sans oublier la mise en œuvre à large échelle des dispositifs de chômage partiel. Autant de sujets qui impliquent les partenaires sociaux et le dialogue social.

À quel public s'adresse cet ouvrage ?

Cet ouvrage s’adresse à la fois à des praticiens et des universitaires du droit et du management. Il peut aussi intéresser les étudiants dans ces disciplines car il enrichit leurs enseignements fondamentaux d'un premier panorama de la vie des organisations et leur propose une première visite guidée du terrain qu’ils découvriront ensuite au cours de leurs stages ou à l’issue de leur formation.

Plus inattendu, ce projet a aussi suscité un vif intérêt sur la scène artistique. En effet, des artistes – romanciers, cinéastes, auteurs de BD, photographes, plasticiens, etc. – aiment à se documenter sur le monde de l’entreprise qu’ils connaissent souvent mal et dans lequel il est parfois peu aisé de pénétrer. Dans leurs œuvres, ils souhaitent aborder de manière crédible les thèmes du travail, de l’entreprise et plus globalement de l’économie, c’est-à-dire faire de l’Art faber. Dans cette perspective, ces témoignages de praticiens leur offrent un matériau précieux pour nourrir leurs scénarios, leurs dialogues, leurs compositions plastiques, etc. Ceci n’est pas sans nous rappeler la contribution majeure de notre collègue Philippe MALAURIE sur les rapports entre droit et littérature. D’ailleurs, le prochain ouvrage de la série Paroles de praticiens portera sur le secteur des industries culturelles et créatives.

Retrouvez cet ouvrage en librairie dès à présent.