Aller à l'en-tête Aller au menu principal Aller au contenu Aller au pied de page
Accueil - Recherche - Centres de recherche - Implantations - Centre d'histoire du droit et des institutions (CHDI)

Centre d'histoire du droit et des institutions (CHDI)

Laboratoire
Centre d'histoire du droit et des institutions (CHDI)
Adresse : Université Paris 2 Panthéon-Assas
4 rue valette 75005 Paris
Téléphone : +33 (0)1 56 81 76 96

Le Centre d’histoire du droit et des institutions à pour vocation d’accueillir l’ensemble des chercheurs de l’Institut d’histoire du droit, dont les travaux ne s’inscrivent ni dans les projets du Centre des droits de l’Antiquité, ni dans ceux du Centre d’étude d’histoire juridique.

Les thèmes de recherche développés par l’équipe, très variés, s’échelonnent, chronologiquement, du Moyen Âge à l’époque contemporaine et touchent autant au droit public qu’au droit privé, dans leurs différentes branches.

Les travaux menés par les chercheurs s’orientent cependant en deux axes essentiels, s’inscrivant l’un et l’autre dans le projet général de l’Institut d’histoire du droit  :

  1. l’apport de la culture juridique romaine à la construction des institutions publiques, puis de l’état, de la fin du haut Moyen Âge à la fin de l’Ancien Régime ;
  2. le rôle du droit canonique médiéval comme vecteur de diffusion de la romanité en Occident, durant la même période.

Organisation

Directeur  : Franck Roumy, professeur
Le centre d'histoire du droit et des institutions (CHDI) regroupe la plupart des enseignants-chercheurs en histoire du droit de Paris 2 qui ne sont pas directement impliqués dans l'activité très spécifique des deux autres centres de recherche de l'Institut. 
Presque tous ses membres enseignent en doctorat, ce qui les conduit, en fonction de leur propre spécialité, à encadrer les recherches de nombreux doctorants dans des domaines variés de l'histoire du droit, notamment en histoire du droit public, histoire du droit privé, histoire du droit canonique et romain médiéval.
 Le CHDI accueille régulièrement des chercheurs étrangers qui poursuivent leurs recherches en France.

Partenariats