Aller à l'en-tête Aller au menu principal Aller au contenu Aller au pied de page
Accueil - Université - Communication - Temps forts - Temps forts 2014-2015 - Succès de la première édition du concours "Eloquence en Asean"

Succès de la première édition du concours "Eloquence en Asean"

Succès de la première édition du concours "Eloquence en Asean"
En octobre dernier, les étudiants du master Droit des Affaires Internationales des professeurs Goré et Grimaldi, délocalisé à Ho Chi Minh et à Phnom Penh, prenaient le pari fou de fonder le premier concours d'art oratoire francophone en Asie du Sud Est.

Le vendredi 13 mars dernier avait lieu la grande finale de ce championnat à l'Espace Français d'Hanoï, phase terminale d'un concours ayant réuni plus de 100 candidats français et asiatiques à travers le Vietnam et le Cambodge.

Un concours à grande échelle

Les phases de sélections réunirent des candidats dans trois villes différentes : Ho Chi Minh Ville, Phnom Penh et Hanoï. Durant celles-ci, les candidats asiatiques s'affrontèrent lors de procès fictifs endiablés tandis que les candidats français se mesurèrent sur des sujets tels que « Les temps morts sont ils perdus » où encore « Faut il jeter ses potes au feu ? » sous le regard d'un jury composé d'avocats, d'entrepreneurs, de professeurs et de diplomates.
 
Les candidats vainqueurs des sélections « locales » furent qualifiés pour la grande finale à Hanoï, réunissant 8 candidats issus des trois villes pour un dernier affrontement visant a décerner les titres de « meilleur orateur français  d'Asie du Sud Est » et de « meilleur orateur francophone d'Asie du Sud Est ».

La langue française à l'honneur

Anciens bastions de la francophonie, les pays d'Asie du Sud Est font face  à un déclin de la pratique de la langue française. « Il s'agit de redonner le goût de la langue française. » souligne Robin Binsard, président de l'Association des Juristes d'Affaires Internationales, qui ajoute « L'art oratoire permet aux candidats d'utiliser la richesse du français comme une arme au service de la démonstration.».

Félicitation à Louis Boulay et Sothearath Song, vainqueurs de la première édition du concours.