Aller à l'en-tête Aller au menu principal Aller au contenu Aller au pied de page
Accueil - Université - Communication - Temps forts - Temps forts 2013-2014 - Finale du concours de plaidoirie 2014

Finale du concours de plaidoirie 2014

Vie étudiante
Finale du concours de plaidoirie 2014
Concours de plaidoirie 2014
Peut-on rire de tout ? Laquelle de la liberté d'expression ou de la paix sociale l’emporte ? C'est autour de ces questions que les finalistes de la 7e édition du concours de plaidoirie ont plaidé mardi 29 avril, avant d'être départagés par un jury de professionnels.

La finale de la 7e édition du concours de plaidoirie s'est déroulée mardi 29 avril 2014, dans la salle des conseils du centre Panthéon, transformée pour l'occasion en Cour européenne des droits de l'homme. C'est en effet devant cette cour que les quatre finalistes du concours ont plaidé, autour des notions de liberté d'expression et de dignité humaine, d'incitation à la haine et de maintien de la cohésion sociale et de la paix. La Cour avait effectivement été saisie pour violation de la Convention européenne des droits de l'homme par l'arrêt du Conseil d'État français ordonnant l'interdiction d'un spectacle humoristique contenant des propos « de caractère antisémite, qui incitent à la haine raciale, et font [...] l'apologie des discriminations, persécutions et exterminations perpétrées au cours de la Seconde Guerre mondiale ».

Le premier tandem était composé de Thibault Burnier à la demande, qui a défendu à coup de jurisprudence la position de son client frappé par l'ordonnance du Conseil d'État, et d'Elias Chebaye à la défense, qui a répliqué avec beaucoup d'éloquence afin de justifier l'action de l'institution française.

Le second tandem était composé de Nicolas Gleizes à la demande, qui a à son tour plaidé pour son client en usant de pirouettes verbales, et de Victor Lacoin à la défense, qui a fait appel aux sentiments du jury en insistant sur les atrocités commises pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le jury était composé d'Alain Lacabarats, Président de la chambre sociale de la Cour de cassation, de Jean-François Reignier, Vice-Président du Tribunal de Commerce de Paris et de Maître Laurent Martinet, Vice-Bâtonnier du Barreau de Paris. Les orateurs se sont exprimés devant un public d'enseignants, de camarades de master, d'amis et de famille.

À l'issue d'une délibération qui a semblé très longue à tous ceux venus soutenir les candidats, le jury a rendu son verdict : le 1er prix a récompensé Thibault Burnier, meilleur plaideur en demande, et Victor Lacoin, meilleur plaideur en défense. Le 2nd prix a donc été remis à Nicolas Gleizes (demandeur) et Elias Chebaye (défenseur). 

Malgré ce classement, le jury a souligné avoir été impressionné par la grande qualité des quatre prestations. Le président de l'université Guillaume Leyte a à son tour félicité l'ensemble des orateurs qui, « au vu de la longueur des délibérations », avaient tous fait preuve de grandes qualités oratoires et méritaient cette haute récompense. Le cocktail qui a suivi a permis aux lauréats de se remettre de leur performance éprouvante et d'échanger avec le public présent.

Finale concours plaidoirie 2014

Sur la photo en bas à gauche, les quatre finalistes, de gauche à droite : Victor Lacoin, Elias Chebaye, Thibault Burnier et Nicolas Gleizes.