Aller à l'en-tête Aller au menu principal Aller au contenu Aller au pied de page

Onglets principaux

Accueil - Retour sur la dixième édition du Salon du livre juridique 2018

Retour sur la dixième édition du Salon du livre juridique 2018

Recherche
Retour sur la dixième édition du Salon du livre juridique 2018
Les Éditions Panthéon-Assas présentes au salon du livre juridique 2018
Les Éditions Panthéon-Assas ont présenté leurs derniers ouvrages au Conseil constitutionnel le 6 octobre 2018.

Rendez-vous incontournable des étudiants et professionnels du droit, la 10e édition du Salon du livre juridique s’est déroulée comme chaque année au Conseil constitutionnel, en présence de 21 éditeurs juridiques et plus de 200 auteurs. Les étudiants en droit ont pu participer au tirage au sort de « packs livres étudiants », soit une sélection d’ouvrages en fonction de chaque niveau d'études (de la L1 au Doctorat). La journée a notamment été marquée par une grande chasse au trésor, organisée sous forme de questions-réponses et primée par de nombreux lots. 

Enfin Laurent Fabius, président du Conseil constitutionnel et Nicole Belloubet, garde des Sceaux, ont remis les traditionnels Prix du livre juridique et Prix du livre de la pratique juridique.

Les nouveautés des Éditions Panthéon-Assas à l’honneur

Les Éditions Panthéon-Assas (EPA) ont présenté leurs ouvrages déclinés en 5 collections : Colloques, Droit Global Law, Essais, Introuvables et Thèses, soit plus de 190 titres, fruits de la recherche menée à l’université Paris 2 Panthéon-Assas.

L’année 2018 a été riche en nouvelles publications, et ce salon a été l’occasion de les faire découvrir au public.

Le droit et les sciences humaines, piliers des éditions ont à nouveau été mis à l’honneur. L’ouvrage Responsabilité civile – Questions actuelles du professeur Christian Larroumet s’interroge ainsi sur les nouveaux enjeux de la responsabilité civile et particulièrement sur le juste équilibre à maintenir entre les intérêts du responsable et ceux de la victime. 

Les visiteurs ont également pu redécouvrir la collection « Introuvables », avec la réédition du traité La Justice internationale (1924) de Nicolas Politis, diplomate grec qui a compté parmi les participants les plus ardents de la jeune Société des nations, Mutations d’Éric Bournazel, recueil d’articles essentiels de ce spécialiste du Moyen Âge et enfin Droits et justice du Moyen Âge de son confrère Jean-Marie Carbasse.

Les sciences humaines trouvent un écho particulier dans les publications récentes. Ainsi, Traduction et philosophie, issu du colloque coordonné par Claire Wrobel, propose une réflexion approfondie sur les difficultés inhérentes à la traduction de livres philosophiques et s’inscrit dans la lignée d’ouvrages comme La loi Bichet sur la distribution de la presse, 70 ans après dirigé par Camille Broyelle et Laurence Franceschini.

Cette année, deux ouvrages relatifs aux questions britanniques contemporaines ont été mis en avant, avec Partir en solitaire : conséquences du Brexit aujourd’hui et demain, codirigé par Géraldine Gadbin-George et Juliette Ringeisen-Biardeaud. Cet ouvrage s’interroge sur l’avenir d’une Constitution britannique qu’il faudra réécrire et sur l’équilibre futur entre le gouvernement et le Parlement. La thèse de Thibault Guilluy, Du « self-government » des Dominions à la dévolution : recherches sur l’apparition et l’évolution de la Constitution britannique revient quant à elle sur les défis colossaux relevés par la Constitution britannique au cours de son histoire et le processus par lequel un subtil équilibre entre unité et diversité a été aménagé. L’auteur a pu en discuter avec les visiteurs au cours d’une séance de dédicaces aux côtés de Renaud Salomon, directeur des Grandes conclusions du parquet général de la Cour de cassation qui rappelle l’apport doctrinal de la Cour depuis la fin du XVIIIe siècle.

Les enjeux de justice internationale et de droit contemporain sont également au cœur des EPA. En témoignent les ouvrages Daech et le droit, colloque dirigé par Farah Safi et Arnaud Casado, et les Éléments d'histoire du droit international privé, qui propose une perspective d’ensemble de la discipline, dans un essai novateur qui s’est vu récompenser, l’an passé, par le Prix du livre juridique. Le droit comparé reste très actif avec Migrations constitutionnelles d’hier et d’aujourd’hui, issu d’un colloque organisé par le professeur émérite Élisabeth Zoller, en proposant un tour du monde des constitutions.

Le Salon du livre juridique a permis de mettre en valeur une politique éditoriale pertinente, attentive à l’actualité et à la théorie, à la jurisprudence et à la doctrine, curieuse des différentes branches du droit mais aussi de géopolitique, d’histoire et de sciences du journalisme. Il a surtout révélé une recherche vivante, ambitieuse, polyvalente, à l’image des laboratoires de l’université Paris 2 Panthéon-Assas, dont le nombre important de colloques proposé, chaque mois, n’est pas la moindre preuve de dynamisme.