Aller à l'en-tête Aller au menu principal Aller au contenu Aller au pied de page
Accueil - Recherche - Soutenances de Theses - « Rester en vie dans un monde fou », La mise en récit des troubles sur le web

« Rester en vie dans un monde fou », La mise en récit des troubles sur le web

Catégorie: 
Théses
Docteur :Madame Blandine ROUSSELIN
Date de la soutenance :24 Novembre 2020
Horaires :De 14h30 à 17h30
Adresse :Visioconférence.
Discipline :Sciences de l’information et de la communication
Ajouter au Calendrier 24/11/2020 14:30 PM 24/11/2020 17:30 PM Europe/Paris « Rester en vie dans un monde fou », La mise en récit des troubles sur le web Cette thèse porte sur l’expression sur le web des personnes atteintes de troubles mentaux, comportementaux et neuro-développementaux (TMCN). Les troubles peuvent être considérés comme un stigmate au sens de Goffman en affectant les relations sociales de la personne. Ils entraînent également des dis...
Adresse :Visioconférence.
false MM/DD/YYYY
Jury :

Madame Cécile MÉADEL - Professeur des Universités (Université Paris 2), directeur de thèse

Monsieur Antonio CASILLI - Professeur des Universités (Télécom Paris, Institut polytechnique de Paris), rapporteur

Madame Lise DEMAILLY - Professeur émérite d'université (Université de Lille), rapporteur

Madame Aude CARIA - Directrice du Psycom

Madame Josiane JOUËT - Professeur émérite d'université (Université Paris 2)

Monsieur Marc LORIOL - Directeur de recherche HDR (CNRS)

Cette thèse porte sur l’expression sur le web des personnes atteintes de troubles mentaux, comportementaux et neuro-développementaux (TMCN). Les troubles peuvent être considérés comme un stigmate au sens de Goffman en affectant les relations sociales de la personne. Ils entraînent également des discriminations et sont fréquemment associés à des représentations péjoratives et erronées, notamment dans les médias. La prise de parole à ce sujet dans l’espace public est souvent difficile. Les personnes concernées peuvent donc vivre des situations d’exclusion et d’inégalités à cause de leur diagnostic. Dans ce contexte, des personnes se présentant comme ayant reçu un diagnostic pour un ou des TMCN se saisissent des outils offerts par le web pour y raconter leur expérience vécue. Cette thèse étudie leurs usages de ces dispositifs numériques et s’interroge sur les formes de la prise de parole et la place de ces dispositifs comme espaces d’expression publics pour une population stigmatisée. Elle s’intéresse à la manière dont ces outils de communication permettent une mise en récit. Elle analyse le rapport aux TMCN se dévoilant dans ces espaces. Enfin, elle se demande dans quelle(s) mesure(s) ces outils permettent de rendre plus courante la prise de parole autour des TMCN, de lui donner une visibilité plus importante dans l’espace public et de développer des actions rayonnant au-delà de l’espace numérique. L’objet de cette thèse est aussi de déterminer dans quelle mesure l’utilisation de ces dispositifs par les personnes concernées par les TMCN peut être une source d’empowerment, dans ses dimensions individuelles et collectives, en participant au développement de leurs capacités.

---

Les spectateurs pourront accéder à la rediffusion des échanges via la page dédiée https://direct.u-paris2.fr/lives/soutenances-de-these/ à compter de l'horaire de début.