Aller à l'en-tête Aller au menu principal Aller au contenu Aller au pied de page
Accueil - Recherche - Soutenances de Theses - Les pollicitations à l’époque romaine : étude sur les promesses au bénéfice d’une collectivité

Les pollicitations à l’époque romaine : étude sur les promesses au bénéfice d’une collectivité

Catégorie: 
Théses
Docteur :Monsieur Guilhem BARTOLOTTI
Date de la soutenance :26 Septembre 2020
Horaires :De 10h00 à 13h00
Adresse :Salle Collinet du centre Sainte-Barbe – 3ème étage - 4, rue Valette 75005 PARIS

La capacité d'accueil de la salle Collinet est réduite à 20 personnes, dont membres du jury et candidat. 14 spectateurs pourront donc être accueillis.
Ces derniers sont priés de venir munis d'un masque de protection, dont le port est obligatoire au sein des locaux de l'université.
Discipline :Droit
Ajouter au Calendrier 26/09/2020 10:00 AM 26/09/2020 13:00 PM Europe/Paris Les pollicitations à l’époque romaine : étude sur les promesses au bénéfice d’une collectivité La pollicitation constitue l’une des institutions juridiques et politiques les plus singulières de l’Empire romain. Promesse adressée à une collectivité, le plus souvent civique, elle démontre l’existence d’une vie municipale riche et ambitieuse. Tirée de l’expérience évergétique grecque, issue du...
Adresse :Salle Collinet du centre Sainte-Barbe – 3ème étage - 4, rue Valette 75005 PARIS

La capacité d'accueil de la salle Collinet est réduite à 20 personnes, dont membres du jury et candidat. 14 spectateurs pourront donc être accueillis.
Ces derniers sont priés de venir munis d'un masque de protection, dont le port est obligatoire au sein des locaux de l'université.
false MM/DD/YYYY
Jury :

Monsieur Philippe COCATRE-ZILGIEN - Professeur des Universités (Université Paris 2), directeur de thèse

Madame Elena GIANNOZZI - Professeur des Universités (Université de Reims Champagne-Ardenne), rapporteur

Monsieur Paolo LEPORE - Professeur (Université de l'Insubrie), rapporteur

Madame Emmanuelle CHEVREAU - Professeur des Universités (Université Paris 2)

Monsieur Dario MANTOVANI - Professeur (Collège de France)

La pollicitation constitue l’une des institutions juridiques et politiques les plus singulières de l’Empire romain. Promesse adressée à une collectivité, le plus souvent civique, elle démontre l’existence d’une vie municipale riche et ambitieuse. Tirée de l’expérience évergétique grecque, issue du droit des constitutions impériales et explicitée par la jurisprudence, la pollicitatio est également la manifestation la plus significative de l’évergétisme antique. Hormis les sources juridiques, l’analyse d’un tel sujet doit avoir recours à l’épigraphie. Ces deux sources révèlent une pratique disséminée dans les provinces de langue latine et de langue grecque, occidentales et orientales. De fait, le droit des pollicitations a permis une sorte d’harmonisation des pratiques, sans toutefois réprimer les singularités des cités. Il incombait à l’administration impériale, contrôlée directement par l’empereur, d’arbitrer l’expression des tendances locales. Sans jamais étouffer les cités, la supervision romaine intégrait les particularismes locaux. Cela explique l’émergence d’outils de régulation discrétionnaires comme les iustae causae, en plus des cas déterminés par le droit.
Les pollicitations constituent ainsi une institution juridique extrêmement technique, discutée dans son identification comme dans son expression contraignante. Ainsi, bien qu’elle trouvât à s’exprimer dans des réalités institutionnelles différentes, le droit montre une appréhension de la pollicitatio tendant vers l’uniformité.