Aller à l'en-tête Aller au menu principal Aller au contenu Aller au pied de page
Accueil - Recherche - Editions Pantheon Assas - Actualités - Dernières parutions des Éditions Panthéon-Assas octobre 2017

Dernières parutions des Éditions Panthéon-Assas octobre 2017

Recherche
Dernières parutions des Éditions Panthéon-Assas octobre 2017
Actualités Editions Panthéon-Assas octobre 2017
Les Éditions Panthéon-Assas publient trois nouveaux ouvrages.

Mutations

Le premier ouvrage, Mutations, est un recueil d’articles du professeur Eric Bournazel, historien du droit public médiéval et auteur du grand livre La mutation féodale (P.U.F). Ce recueil,  qui en rassemble une trentaine, contient des articles sur des personnages essentiels de l’histoire de France : le roi Louis VI, dit « Le Gros », dont le règne s’étendit de 1108 à 1180, l’abbé Suger, son fidèle conseiller, ou encore Yves de Chartres, un grand juriste. On y trouvera encore des réflexions sur l’amour dans l’œuvre de Chrétien de Troyes, sur l’amitié entre Achille et Patrocle, dans l’Iliade, ou sur le rôle des femmes, par exemple dans l’article sur la place de la reine dans le palais aux temps mérovingiens. On lira enfin quelques réflexions sur le droit et le sport, autre domaine de prédilection du professeur. Comptant des préfaces du président Guillaume Leyte et du professeur Jean-Louis Harouel, les pages liminaires reviennent sur la carrière du professeur, longue carrière au service de l’Université qui l’a conduit à exercer des responsabilités multiples et variées dans l’enseignement de l’histoire du droit en France.

Le temps en droit du travail

Le deuxième ouvrage, paru sous la direction du professeur Bernard Teyssié dans la collection « Colloques », s’intéresse au temps en droit du travail. Le temps contribue à façonner la règle mais peut aussi provoquer son anéantissement. Le temps est rythme et délais, ceux dans lesquels une opération doit être accomplie, un avis exprimé, une assignation lancée, un jugement rendu. Nul acte n’y échappe. Qu’il s’agisse de l’organisation du travail, de rémunération, de moments de repos, la répétition est de nature à créer l’usage. Les décisions ou abstentions de l’employeur forgent une norme. Si le poids du temps y est particulièrement perceptible, il l’est également dans le champ des accords collectifs : inscrits dans le temps, ils ont souvent le temps pour objet. Le cours du temps marque aussi chacune des étapes de la vie du contrat de travail : il pèse sur sa construction, son exécution et sa destruction sur laquelle plane l’ombre du temps qui passe.

Migrations constitutionnelles d’hier et d’aujourd’hui

Le dernier ouvrage, Migrations constitutionnelles d’hier et d’aujourd’hui, paru également dans la collection « Colloques » sous la direction du professeur Élisabeth Zoller, évoque ces transferts, emprunts ou greffes de règles ou principes constitutionnels étrangers, le terme anglais « migrations » ayant fini par s’imposer.  Les contributions ici rassemblées couvrent des pays aussi divers dans les mondes anciens que la Chine, l’Inde, les pays du Maghreb, la Turquie ou la Russie, et dans les mondes nouveaux, l’Amérique latine et l’Afrique du Sud. Dans la circulation entre États d’institutions juridiques ou de principes propres à défendre la liberté, on constate que certains transferts réussissent quand d’autres échouent, et les réponses ne peuvent être univoques. Il faut mobiliser plusieurs savoirs pour réussir à faire aimer la liberté dans des sociétés de plus en plus mondialisées.

Retrouvez dès maintenant en librarie les ouvrages de MM. Bournazel et Teyssié et l'ouvrage de Mme Zoller à partir du 7 novembre et n'hésitez pas à consulter les Éditions Panthéon-Assas pour retrouver toutes nos collections.