Aller à l'en-tête Aller au menu principal Aller au contenu Aller au pied de page
Accueil - Recherche - Editions Pantheon Assas - Actualités - Dernières parutions aux Éditions Panthéon-Assas juillet 2017

Dernières parutions aux Éditions Panthéon-Assas juillet 2017

Recherche
Dernières parutions aux Éditions Panthéon-Assas juillet 2017
Dernières parutions de l'été aux EPA
Les EPA présentent trois nouveaux ouvrages.

Les grandes conclusions du parquet général de la Cour de cassation

Le premier ouvrage, Les grandes conclusions du parquet général de la Cour de cassation, paru en juin dernier sous la direction de M. Salomon, est une somme inédite et unique sur les « grandes conclusions du parquet général de la Cour de cassation de 1790 à nos jours ». Il a pour objectif de présenter l’apport doctrinal des conclusions du parquet général  à l’élaboration de la jurisprudence de la Cour de cassation. Il s’agit du premier opus de cette ampleur depuis les origines de la Cour de cassation.

L’ouvrage souligne que les avocats généraux ont été bien souvent à l’origine de changements de jurisprudence, d’évolutions du droit, et parfois même, de la création de concepts juridiques, grâce à une extraordinaire liberté intellectuelle et à une analyse juridique visionnaire. Couvrant un spectre large – du début du XIXe siècle aux premières années du XXIe siècle, sans oublier la IIIe République, qui a connu un véritable flamboiement intellectuel et juridique – cette publication met en lumière l’extraordinaire travail des avocats généraux.

Mémoire et politique. Les représentations du passé soviétique en Russie

Le deuxième ouvrage, Mémoire et politique. Les représentations du passé soviétique en Russie, paru dans la collection "Thèses", est le fruit de la thèse écrite par Elena Morenkova Perrier sous la direction du professeur Jacques Chevallier qui a été couronnée par le prix de l’université Paris 2 Panthéon-Assas. L’ouvrage s’intéresse à une question peu étudiée jusqu’alors et pourtant au cœur de la géopolitique actuelle : comment les Russes d’aujourd’hui perçoivent-ils le passé soviétique de leur propre pays ?

La mémoire du passé soviétique en Russie est souvent étudiée sous l’angle de la nostalgie. Le pouvoir en place en serait en partie responsable, imposant à la population passive une image glorieuse de l’époque soviétique via le système scolaire et les médias contrôlés, tout en gommant les pages plus sombres. Ainsi, la perception du passé soviétique en Russie – très différente de la perception occidentale – peut fournir la clé de bien des paradoxes de la Russie contemporaine.

L'intérêt général dans les pays de common law et de droit écrit

Le troisième ouvrage, L'intérêt général dans les pays de common law et de droit écrit, paru sous la direction du professeur Gilles J. Guglielmi dans la collection "Colloques", est le fruit du colloque international du Centre de droit public comparé (CDPC) sur « L’intérêt général dans les pays de common law et de droit écrit ». Il s’inscrit dans un programme de recherches sur les valeurs du droit public. D’où vient que nous soyons pratiquement les seuls à faire si grand cas de la notion d’intérêt général ? Avons-nous développé une idiosyncrasie sur l’intérêt général qui permettrait de parler d’une exception française, en particulier au regard des systèmes de common law ? Telle est la question centrale posée par le livre.

L’ouvrage montre, selon les mots du professeur Élisabeth Zoller, que l’intérêt général est conçu comme un troisième genre qui fusionne, plus qu’il n’agrège, les intérêts privés et l’intérêt public pour former quelque chose qui, de fait, les dépasse tous les deux, mais en les satisfaisant l’un comme l’autre, en n’en lésant aucun si possible, bref, en les valorisant mutuellement.

Retrouvez ces ouvrages dès maintenant en librairie et n'hésitez pas à consulter les Éditions Panthéon-Assas pour retrouver toutes les collections.