Aller à l'en-tête Aller au menu principal Aller au contenu Aller au pied de page
Accueil - Ouverture de la cour Notre-Dame-des-Champs

Ouverture de la cour Notre-Dame-des-Champs

Vie étudiante
Ouverture de la cour Notre-Dame-des-Champs
cour-notre-dame-des-champs_assas_2017

Ce nouvel espace d’une surface d’environ 770m2 est mis à la disposition des étudiants.

La cour du bâtiment Notre-Dame-des-Champs a été totalement réaménagée et dispose désormais d'un mobilier confortable (chaises et fauteuils, gradins).

Cet espace offre une pause détente dans un écrin de verdure : les deux arbres existants ont été conservés et 8 nouveaux arbres de l’espèce des bouleaux ont été plantés. Les différents murs qui encadrent la cour sont garnis de plantes grimpantes.

Autres nouveautés et installations :

  • une place de stationnement PMR a été créée au niveau du 83 bis rue Notre Dame des Champs avec contrôle d’accès
  • un tourniquet permettant uniquement la sortie au quotidien du public par le 83 bis rue Notre Dame des Champs
  • la cour est équipée de 2 bornes WIFI
  • 4 prises de courant positionnées sur les gradins

Bienvenue dans ce nouvel espace !

 

Zoom sur la statue Janus

Au cœur de la cour, la célèbre statue Janus a retrouvé une place centrale (elle était anciennement installée dans l’ancienne cour d’honneur, lieu actuel du bâtiment le Patio).

Janus est le dieu romain bi-front : une face tournée vers le passé et l’autre vers l’avenir, une vers le côté sombre, l’autre, vers la lumière. Son buste, anciennement placé dans le Patio de Centre Assas, vient d’être remis à l’honneur, dans la cour Notre-Dame des Champs (une deuxième version, plus réduite, se trouve au Centre Vaugirard 1, dans la salle de conférences).
 Il s’agit d’une œuvre du sculpteur Salomé Vénard (1904-1987), docteur en droit de notre Université. Elle a été réalisée entre 1969 et 1972, et est intitulée « La loi et la nature ».

La promotion 2017 du master 2 Propriété Littéraire, Artistique et Industrielle a choisi symboliquement le nom de "Janus" : L’ambivalence du droit contemporain », en référence au double visage du droit actuel. Il est visible tant à travers la législation nouvelle de 2016 (Loi création, Loi pour une République numérique) que dans la jurisprudence nationale ou européenne. En effet, alors que la protection effective du droit d’auteur est continuellement réaffirmée, on constate en pratique que celui-ci est de plus en plus malmené par le double courant des droits fondamentaux et de ceux des consommateurs.
 

photo_originale_statue_janus_1972

 

Adresse : Cour Notre Dame des Champs, 92 rue d'Assas 75006 Paris