Aller à l'en-tête Aller au menu principal Aller au contenu Aller au pied de page
Accueil - Michael Sicsic, lauréat du prix de thèse 2021 de la Cour des Comptes

Michael Sicsic, lauréat du prix de thèse 2021 de la Cour des Comptes

Recherche
Michael Sicsic, lauréat du prix de thèse 2021 de la Cour des Comptes
robes-rouges

« Les incitations fiscales au travail et à la recherche et développement en France et leurs effets sur le marché du travail », rédigée sous la direction du professeur Etienne LEHMANN

Depuis plusieurs années, la Cour des comptes remet un Prix de thèse destiné à récompenser les travaux et recherches qui contribuent à la meilleure compréhension, au renouvellement de l’approche théorique et au développement de propositions innovantes dans le champ de la gestion et des finances publiques. En 2021, elle a distingué la thèse de Michael SICSIC en lui accordant le premier prix.

Les recherches de ce dernier, qui visent à évaluer l'efficacité de certaines politiques publiques, portent sur les incitations monétaires au travail et à la R&D du système socio-fiscal français, à leurs évolutions et à leurs effets. A partir de simulations, il a d’abord étudié les incitations à travailler plus (marge intensive) et à retrouver un emploi (marge extensive) de l’ensemble de la population française, en prenant en compte l’ensemble des prélèvements sur les revenus du travail et des prestations sous condition de ressources. Il a ensuite évalué les réactions comportementales des individus à ces incitations au travail à partir des réformes sociales et fiscales intervenues entre 2006 et 2015. Enfin, il s'est intéressé aux subventions et aux incitations fiscales à la R&D (crédit impôt recherche et baisse de cotisation pour les jeunes entreprises innovantes), et il a notamment évalué l’effet de la forte hausse des aides à la R&D sur l’emploi consacré à ces activités dans les petites entreprises, effet positif et croissant entre 2004 et 2010, mais inférieur à l’augmentation des aides reçues entre 2008 et 2010.