Aller à l'en-tête Aller au menu principal Aller au contenu Aller au pied de page

Onglets principaux

Accueil - Formations - Offre de formation - Masters En Information Communication - Master Information, communication, parcours Médias, communication et villes numériques

Master Information, communication, parcours Médias, communication et villes numériques

Formation
Master Information, communication, parcours Médias, communication et villes numériques
Masters en Information Communication

Master Information, communication, parcours Médias, communication et villes numériques

2019/2020

Direction: Mme Valérie DEVILLARD, Mme Cécile MÉADEL

Masters en Information Communication - Information Communication

Diplôme Délivré:
Master
Durée des études:
2 ans
Modalités d'enseignement:
Formation initiale

Présentation

Objectifs

L’ancienne mention de Master Médias, information et communication change d’appellation, conformément à la nomenclature en vigueur (arrêté du 4 février 2014). Ainsi, la nouvelle mention de Master Information, communication se décline en 6 parcours, désormais ouverts en apprentissage, et essentiellement issus des spécialités de la précédente période contractuelle :

  • Usages du numérique, innovation, communication – UNIC ;
  • Médias et mondialisation ;
  • Médias, langages et sociétés ;
  • Médias, publics et cultures numériques ;
  • Médias, communication et villes numériques ;
  • Journalisme.

Parcours Médias, communication et villes numériques

Ce nouveau parcours d’excellence vise à compléter et diversifier l’offre du master de l’IFP.

Mettre les outils de communication numérique au service de l’environnement et du social dans les espaces urbains apparaît comme un enjeu central pour répondre aux nouveaux défis de la ville : étalement urbain, problèmes de transport, pollution, répartition des activités économiques et de la population déséquilibrée, problèmes de sécurité, nouvelles formes de participation, responsabilité juridique des datas… Il s’agit de rendre les villes plus économes en énergie, plus agréable à vivre, plus sûres tout en permettant le développement d’activités économiques.
Les outils numériques sont au centre de ces transformations parce qu’ils modifient les comportements des citoyens-consommateurs, qu’ils obligent à transformer les formes de communication et d’informations entre les prestataires de service, les autorités publiques et les citoyens, qu’ils interviennent dans toutes les formes d’activités, qu’ils permettent des formes de reporting multiples et continues… ces capacités transformatives étant tout autant sources de transformations positives que négatives…
Les notions de « smart city », « intelligent city », « knowledge city » sont mobilisées pour en rendre compte, mais ne restent souvent que des slogans quelque peu creux. Il leur manque en particulier des spécialistes capables à la fois de comprendre les exigences de la communication numérique et celles de la gestion des espaces.
L’université a un rôle central pour former des spécialistes de haut niveau de ces questions ; le modèle de la triple hélice de l’économie urbaine considère en effet que les villes peuvent être considérées comme un nœud dense de réseaux articulés autour de trois dynamiques : le capital intellectuel des universités, la création de richesse des industries et le gouvernement démocratique de la société civile. » (Diaz et Breux). Ces spécialistes doivent donc à la fois être dotés d’une solide culture académique et d’une formation professionnelle adaptée

Admission

Niveau d'entrée:
Bac +3

Profil recommandé

Profil(s) / cursus / parcours antérieur(s) recommandé(s) :

La sélection des candidats se fait sur :

  • les compétences académiques attestées par les relevés de note. Le master ne se limite pas aux seuls diplômés en sciences de l'information et communication, il accueille des étudiants de formations très variées. .
  • les expériences de tous ordres (activités associatives, productions personnelles ou collectives, stages, expériences particulières, etc.).
  • la lettre de motivation qui doit être synthétique (deux pages maximum) mais personnelle.
  • La sélection se fait sur dossier puis, pour certains étudiants, sur entretien
    Les candidats titulaires d’un autre diplôme jugé équivalent peuvent également être admis dans cette formation, tout particulièrement pour le parcours Médias, communication et Villes numériques, des Ecoles supérieures d’Art, de design, d’architecture ou issu de filières en urbanisme

Capacités d'accueil pour le Master 1 2019-2020

Conditions d'admission

Accès en Master : 1ère année (loi du 23 décembre 2016)

  • Quelle que soit l’université d’origine du candidat : l’accès à la 1ère année relève d’une procédure sélective.
  • Consultez les capacités d’accueil et modalités d’accès en M1 pour les étudiants titulaires d’un diplôme national de Licence quelle que soit l’université d’origine; les étudiants n’ayant reçu aucune réponse positive pourront saisir le recteur d’académie (décret du 25 janvier 2017).

Rappel  : les candidats titulaires de diplômes étrangers doivent préalablement obtenir auprès du service de l’action internationale la reconnaissance des diplômes.

Informations complémentaires (1ère année de master)

Les applications et dossiers de candidatures seront accessibles à la date d'ouverture des recrutements pour chaque mention et niveau.

> Candidater en ligne

Mention Information, Communication : parcours Journalisme (attention : le parcours Journalisme relève du concours de la profession) ; parcours Usages du numérique, innovation, communication / UNIC ; parcours Médias, publics et cultures numériques ; parcours Médias et mondialisation ; parcours Médias, langages et société; parcours médias, communication et villes numériques (ouverture en 2019 au niveau M1); 139 places; (anciennement mention Médias, information et communication)
Début de la campagne de recrutement (sauf parcours Journalisme) : 29 avril 2019
Fin des candidatures : 18 mai 2019 à 23h59.
Envoi du dossier (cachet de la poste) : 20 mai 2019.

Accès en Master : 2ème année

Les étudiants ayant validé leur M1 dans leur mention et leur parcours d'inscription 2018-2019 sont admis de droit dans le parcours de M2 afférent pour l'année universitaire 2019-2020.

Les étudiants issus d'autres établissements et/ou titulaires de diplômes spécifiques de niveau Bac+4 et/ou Bac+5 peuvent intégrer un parcours de M2 sous réserve de suivre la procédure de transfert équivalence ad hoc (M2).

Les candidatures sont enregistrées en ligne (les candidats doivent acquitter 18 euros en ligne au moment de l’enregistrement ou envoyer un chèque à l’agence comptable).

> Candidater en ligne

Dates d’ouverture des candidatures

Information Communication : Début candidatures (10h) 29/04/2019 - Fin candidatures (23h59) 10/05/2019

Rappel : les candidats titulaires de diplômes étrangers doivent préalablement obtenir auprès du service de l’action internationale la reconnaissance des diplômes.

 

Programme

Master 1 (1ère année)


Semestre 1 (240h – 30 ECTS)
Module 1 : Enseignements fondamentaux (150h –10 ECTS)

  • Genre et médias (25h)
  • Mondialisation des contenus médiatiques (25h)
  • Sémiotique des images d'information et de communication (25h)
  • Industries de contenu (25h)
  • Gouvernance des villes et Théories urbaines (25h)
  • Droit du numérique (25h)

Module 2 : Enseignements professionnels (70h – 10 ECTS)

  • Atelier d’écriture : outils d'observation de la ville (20h)
  • Conférence de parcours (12h)
  • Enseignement professionnel de parcours : Ecriture numérique institutionnelle (20h)
  • TD en anglais obligatoire (18h)

Module 3 : Enseignement méthodologique (20h –10 ECTS)

  • Séminaire méthodologique : Smart Communication (20h)

Semestre 2 (245h– 30 ECTS)
Module 4 : Enseignements approfondis (175h –12 ECTS)

  • Communication politique (25h)
  • Journalisme et problèmes publics (25h)
  • Logiques d'acteurs et modèles d'affaires (25h)
  • Propagande et manipulation (25h)
  • Sociétés et numérique (25h)
  • Sémiotique des textes d’information et de communication (25h)
  • Ville, média et communication (25h)


Module 5 : Enseignements spécialisés (50h – 4 ECTS)

  • Conférence de parcours (12h)
  • Enseignement professionnel de parcours : services de communication urbaine (20h)
  • TD optionnel de langue (18h)

Module 6 : Enseignement méthodologique (20h –14 ECTS)

  • Séminaire méthodologique : Smart Communication (20h)

Mémoire de recherche


Total annuel :
- Volume horaire : 467h (+18h facultatives);  60 ECTS.

Master 2 (2e année) L’année est organisée en cinq modules


Module 1: Communication et espaces (15 ECTS)

  • Communication de la ville (25h 4 ECTS)
  • Histoire et représentations de la ville (25h 4 ECTS)
  • Tourisme, patrimoine, valorisation et animation numériques (25h  3ECTS)
  • Urbanité numérique (25h  4 ECTS)


Module 2: Gouvernance urbaine (11 ECTS)

  • Démocratie dialogique et numérique (25h 3 ECTS)
  • Droit de l'urbanisme (25h  4ECTS)
  • Gouvernance et économie des villes (25h  4 ECTS)


Module 3: Organisation des territoires (11 ECTS)

  • Données et espaces (25h 3 ECTS)
  • Qualité de vie, environnement et technologies d’information (25h 4 ECTS)
  • Sécurité et sûreté (25h 4 ECTS)


Module 4: Réseaux locaux (11 ECTS)

  • Cartographie, géolocalisation, mobilité, téléprésence (25h 4 ECST)
  • Gestion des réseaux (25h 4 ECTS)
  • Ingénierie urbaine (25h 3 ECTS)


Module 5: Mise en application 12 ECTS  125h

  • Projets + Masterclass (125h  12 ECTS)


Volume horaire 450h  - 60ECTS

Débouchés

Les questions liées aujourd’hui à la « smart communication » sont très largement pris en charge par les grandes plates-formes du numérique, quasiment toutes américaines. Les échanges sont inégaux avec des collectivités territoriales moins dotées dans ces domaines et dépourvues de spécialistes. Il en est de même pour tous les opérateurs (de l’eau, des transports, des équipements, etc.) ou les délégataires de service public qui travaillent pour les collectivités territoriales.

Le parcours Médias, Communication et Villes Numériques prépare à des métiers variés :

Chargé / Chargée de communication
Chargé / Chargée de communication externe
Chargé / Chargée de communication interne
Chargé / Chargée de communication on line
Chargé / Chargée de communication web
Chargé / Chargée des relations publiques digitales
Conseiller / Conseillère en communication numérique et territoriale
Consultant / Consultante en communication numérique et territoriale
Directeur / Directrice de la communication d’une collectivite territoriale
Responsable de communication en entreprise
Responsable de communication externe et interne
Responsable de communication territoriale et urbaine
Responsable de l'information et de la communication
Responsable de la communication
Social media manager - Responsable des médias sociaux
Webmaster chargé / chargée de communication


 

Contact

Renseignements

Responsables

Pôle Médias et Communication
1ère année Parcours Médias, Langages et Sociétés, Médias et Mondialisation, Médias, Publics et Cultures Numériques, Médias, Communication et Villes Numériques
Pierre Quistin
Tél.: 01 44 41 57 99

2nde année Parcours Médias, Langages et Sociétés, Médias et Mondialisation, Médias, Publics et Cultures Numériques, Médias, Communication et Villes Numériques
Inna BIEI
Tél.: 01 44 41 58 79

Durée des études : 2 ans
Diplôme délivré : Master
Modalités d’enseignement : Formation initiale

Objectifs

L’ancienne mention de Master Médias, information et communication change d’appellation, conformément à la nomenclature en vigueur (arrêté du 4 février 2014). Ainsi, la nouvelle mention de Master Information, communication se décline en 6 parcours, désormais ouverts en apprentissage, et essentiellement issus des spécialités de la précédente période contractuelle :

  • Usages du numérique, innovation, communication – UNIC ;
  • Médias et mondialisation ;
  • Médias, langages et sociétés ;
  • Médias, publics et cultures numériques ;
  • Médias, communication et villes numériques ;
  • Journalisme.

Parcours Médias, communication et villes numériques

Ce nouveau parcours d’excellence vise à compléter et diversifier l’offre du master de l’IFP.

Mettre les outils de communication numérique au service de l’environnement et du social dans les espaces urbains apparaît comme un enjeu central pour répondre aux nouveaux défis de la ville : étalement urbain, problèmes de transport, pollution, répartition des activités économiques et de la population déséquilibrée, problèmes de sécurité, nouvelles formes de participation, responsabilité juridique des datas… Il s’agit de rendre les villes plus économes en énergie, plus agréable à vivre, plus sûres tout en permettant le développement d’activités économiques.
Les outils numériques sont au centre de ces transformations parce qu’ils modifient les comportements des citoyens-consommateurs, qu’ils obligent à transformer les formes de communication et d’informations entre les prestataires de service, les autorités publiques et les citoyens, qu’ils interviennent dans toutes les formes d’activités, qu’ils permettent des formes de reporting multiples et continues… ces capacités transformatives étant tout autant sources de transformations positives que négatives…
Les notions de « smart city », « intelligent city », « knowledge city » sont mobilisées pour en rendre compte, mais ne restent souvent que des slogans quelque peu creux. Il leur manque en particulier des spécialistes capables à la fois de comprendre les exigences de la communication numérique et celles de la gestion des espaces.
L’université a un rôle central pour former des spécialistes de haut niveau de ces questions ; le modèle de la triple hélice de l’économie urbaine considère en effet que les villes peuvent être considérées comme un nœud dense de réseaux articulés autour de trois dynamiques : le capital intellectuel des universités, la création de richesse des industries et le gouvernement démocratique de la société civile. » (Diaz et Breux). Ces spécialistes doivent donc à la fois être dotés d’une solide culture académique et d’une formation professionnelle adaptée

Niveau d’entrée : Bac +3

Profil(s) / cursus / parcours antérieur(s) recommandé(s) :

La sélection des candidats se fait sur :

  • les compétences académiques attestées par les relevés de note. Le master ne se limite pas aux seuls diplômés en sciences de l'information et communication, il accueille des étudiants de formations très variées. .
  • les expériences de tous ordres (activités associatives, productions personnelles ou collectives, stages, expériences particulières, etc.).
  • la lettre de motivation qui doit être synthétique (deux pages maximum) mais personnelle.
  • La sélection se fait sur dossier puis, pour certains étudiants, sur entretien
    Les candidats titulaires d’un autre diplôme jugé équivalent peuvent également être admis dans cette formation, tout particulièrement pour le parcours Médias, communication et Villes numériques, des Ecoles supérieures d’Art, de design, d’architecture ou issu de filières en urbanisme

Capacités d'accueil pour le Master 1 2019-2020

Conditions d'admission

Accès en Master : 1ère année (loi du 23 décembre 2016)

  • Quelle que soit l’université d’origine du candidat : l’accès à la 1ère année relève d’une procédure sélective.
  • Consultez les capacités d’accueil et modalités d’accès en M1 pour les étudiants titulaires d’un diplôme national de Licence quelle que soit l’université d’origine; les étudiants n’ayant reçu aucune réponse positive pourront saisir le recteur d’académie (décret du 25 janvier 2017).

Rappel  : les candidats titulaires de diplômes étrangers doivent préalablement obtenir auprès du service de l’action internationale la reconnaissance des diplômes.

Informations complémentaires (1ère année de master)

Les applications et dossiers de candidatures seront accessibles à la date d'ouverture des recrutements pour chaque mention et niveau.

> Candidater en ligne

Mention Information, Communication : parcours Journalisme (attention : le parcours Journalisme relève du concours de la profession) ; parcours Usages du numérique, innovation, communication / UNIC ; parcours Médias, publics et cultures numériques ; parcours Médias et mondialisation ; parcours Médias, langages et société; parcours médias, communication et villes numériques (ouverture en 2019 au niveau M1); 139 places; (anciennement mention Médias, information et communication)
Début de la campagne de recrutement (sauf parcours Journalisme) : 29 avril 2019
Fin des candidatures : 18 mai 2019 à 23h59.
Envoi du dossier (cachet de la poste) : 20 mai 2019.

Accès en Master : 2ème année

Les étudiants ayant validé leur M1 dans leur mention et leur parcours d'inscription 2018-2019 sont admis de droit dans le parcours de M2 afférent pour l'année universitaire 2019-2020.

Les étudiants issus d'autres établissements et/ou titulaires de diplômes spécifiques de niveau Bac+4 et/ou Bac+5 peuvent intégrer un parcours de M2 sous réserve de suivre la procédure de transfert équivalence ad hoc (M2).

Les candidatures sont enregistrées en ligne (les candidats doivent acquitter 18 euros en ligne au moment de l’enregistrement ou envoyer un chèque à l’agence comptable).

> Candidater en ligne

Dates d’ouverture des candidatures

Information Communication : Début candidatures (10h) 29/04/2019 - Fin candidatures (23h59) 10/05/2019

Rappel : les candidats titulaires de diplômes étrangers doivent préalablement obtenir auprès du service de l’action internationale la reconnaissance des diplômes.

 

Structure du diplôme

Master 1 (1ère année)


Semestre 1 (240h – 30 ECTS)
Module 1 : Enseignements fondamentaux (150h –10 ECTS)

  • Genre et médias (25h)
  • Mondialisation des contenus médiatiques (25h)
  • Sémiotique des images d'information et de communication (25h)
  • Industries de contenu (25h)
  • Gouvernance des villes et Théories urbaines (25h)
  • Droit du numérique (25h)

Module 2 : Enseignements professionnels (70h – 10 ECTS)

  • Atelier d’écriture : outils d'observation de la ville (20h)
  • Conférence de parcours (12h)
  • Enseignement professionnel de parcours : Ecriture numérique institutionnelle (20h)
  • TD en anglais obligatoire (18h)

Module 3 : Enseignement méthodologique (20h –10 ECTS)

  • Séminaire méthodologique : Smart Communication (20h)

Semestre 2 (245h– 30 ECTS)
Module 4 : Enseignements approfondis (175h –12 ECTS)

  • Communication politique (25h)
  • Journalisme et problèmes publics (25h)
  • Logiques d'acteurs et modèles d'affaires (25h)
  • Propagande et manipulation (25h)
  • Sociétés et numérique (25h)
  • Sémiotique des textes d’information et de communication (25h)
  • Ville, média et communication (25h)


Module 5 : Enseignements spécialisés (50h – 4 ECTS)

  • Conférence de parcours (12h)
  • Enseignement professionnel de parcours : services de communication urbaine (20h)
  • TD optionnel de langue (18h)

Module 6 : Enseignement méthodologique (20h –14 ECTS)

  • Séminaire méthodologique : Smart Communication (20h)

Mémoire de recherche


Total annuel :
- Volume horaire : 467h (+18h facultatives);  60 ECTS.

Master 2 (2e année) L’année est organisée en cinq modules


Module 1: Communication et espaces (15 ECTS)

  • Communication de la ville (25h 4 ECTS)
  • Histoire et représentations de la ville (25h 4 ECTS)
  • Tourisme, patrimoine, valorisation et animation numériques (25h  3ECTS)
  • Urbanité numérique (25h  4 ECTS)


Module 2: Gouvernance urbaine (11 ECTS)

  • Démocratie dialogique et numérique (25h 3 ECTS)
  • Droit de l'urbanisme (25h  4ECTS)
  • Gouvernance et économie des villes (25h  4 ECTS)


Module 3: Organisation des territoires (11 ECTS)

  • Données et espaces (25h 3 ECTS)
  • Qualité de vie, environnement et technologies d’information (25h 4 ECTS)
  • Sécurité et sûreté (25h 4 ECTS)


Module 4: Réseaux locaux (11 ECTS)

  • Cartographie, géolocalisation, mobilité, téléprésence (25h 4 ECST)
  • Gestion des réseaux (25h 4 ECTS)
  • Ingénierie urbaine (25h 3 ECTS)


Module 5: Mise en application 12 ECTS  125h

  • Projets + Masterclass (125h  12 ECTS)


Volume horaire 450h  - 60ECTS

Débouchés

Les questions liées aujourd’hui à la « smart communication » sont très largement pris en charge par les grandes plates-formes du numérique, quasiment toutes américaines. Les échanges sont inégaux avec des collectivités territoriales moins dotées dans ces domaines et dépourvues de spécialistes. Il en est de même pour tous les opérateurs (de l’eau, des transports, des équipements, etc.) ou les délégataires de service public qui travaillent pour les collectivités territoriales.

Le parcours Médias, Communication et Villes Numériques prépare à des métiers variés :

Chargé / Chargée de communication
Chargé / Chargée de communication externe
Chargé / Chargée de communication interne
Chargé / Chargée de communication on line
Chargé / Chargée de communication web
Chargé / Chargée des relations publiques digitales
Conseiller / Conseillère en communication numérique et territoriale
Consultant / Consultante en communication numérique et territoriale
Directeur / Directrice de la communication d’une collectivite territoriale
Responsable de communication en entreprise
Responsable de communication externe et interne
Responsable de communication territoriale et urbaine
Responsable de l'information et de la communication
Responsable de la communication
Social media manager - Responsable des médias sociaux
Webmaster chargé / chargée de communication


 

Renseignements

Responsables

Pôle Médias et Communication
1ère année Parcours Médias, Langages et Sociétés, Médias et Mondialisation, Médias, Publics et Cultures Numériques, Médias, Communication et Villes Numériques
Pierre Quistin
Tél.: 01 44 41 57 99

2nde année Parcours Médias, Langages et Sociétés, Médias et Mondialisation, Médias, Publics et Cultures Numériques, Médias, Communication et Villes Numériques
Inna BIEI
Tél.: 01 44 41 58 79