Aller à l'en-tête Aller au menu principal Aller au contenu Aller au pied de page

Onglets principaux

Accueil - Campus - Associations - Fsdie - Concours Jean Pictet : un jeu de rôle sur le droit international humanitaire

Concours Jean Pictet : un jeu de rôle sur le droit international humanitaire

Concours Jean Pictet : un jeu de rôle sur le droit international humanitaire
Photo de la façade du Panthéon
Reportage d'une équipe de notre université

L'édition 2010 (se déroulant à Orford, Canada) du Concours Jean Pictet l'a démontré une nouvelle fois.

Ces compétitions sont d'une richesse inégalable, tant sur le plan des exigences scientifiques que sur le plan humain. En effet, elles nous permettent concrètement d'appréhender le droit international dans sa mise en œuvre, mais également  d'approfondir nos connaissances tout en favorisant des contacts entre étudiants francophones de cultures et de nationalités différentes. De surcroît, participer à une telle expérience a un effet indéniable quant au développement personnel de chacun en permettant à tous de consolider des qualités, notamment, d'écoute, de communication, de solidarité et de travail d'équipe.

Lors de cette édition 2010, les équipes ont atterri au sein de la République du Batougur, dans la province de Shina, théâtre des affrontements armés entre le FER, le Front pour une égale redistribution, et des membres d'une Société privée de sécurité, VII Services,  lourdement armée, engagée par le gouvernement du Batougur afin d'assurer la sécurité des sites d'extraction miniers en décembre 2009.  Suite aux récents affrontements entre ces derniers, des centaines de citoyens de la province de Shina ont pris la fuite et quitté leur région, donnant lieu à d'amples mouvements de population. La situation était très préoccupante pour la République du Batougour. Le FER, qui semblait faire transiter des armes lourdes par les frontières du Batougur avec l'Ocunide et par la mer de Chimère, allait bientôt durcir ses positions en déclarant qu'il devait combattre à nouveau afin de permettre à l'ethnie des Glenthoses l'accès aux mines de Shina, contre la domination de l'ethnie des Nanties. Ce climat de violence armée allait compliquer la mission des Nations Unies UNOMIB déployée en 2009.

Cette semaine fut riche en émotion, en découverte et en échange. En effet, en l'espace de sept jours, les équipes se sont transformées tour à tour en dirigeants et responsables de la communication de la Société Seven Services, en Chefs rebelles du FER, en conseillers juridiques des ministères de la Justice, des Affaires étrangères et de la Défense de la République du Batougur et de l'Ocunide, en délégués du CICR, en représentants et conseillers juridiques d'une ONG le Droit humanitaire pour tous, face à un jury jamais avare de tentatives de déstabilisation.

A la fin de la semaine, le jury a sélectionné 4 équipes pour la finale francophone et 8 pour la finale anglophone, puis 3 équipes furent sélectionnées pour la finale internationale. L'équipe israélienne de l'IDC, Interdisciplinary Center, Herzliva, a remporté l'édition 2010 du Concours Pictet.

Notre équipe a terminé à la 5e place de la session francophone, aux portes de la finale francophone et l'un de nos membres, Aurélie Guitton, a fait partie des trois nominés pour le prix Gilbert Apollis du meilleur orateur de la session francophone. Ce prix fut remporté par l'une des membres de l'école Nationale d'Administration et de Magistrature du Cameroun.

Participer au Concours Jean Pictet reste une expérience unique que nous recommandons vivement à tout étudiant. Nous remercions donc l'université de nous avoir donné l'opportunité d'y participer.