Aller à l'en-tête Aller au menu principal Aller au contenu Aller au pied de page
Accueil - Formations - Offre de formation - Licences - Licence double cursus Droit et Economie-Gestion

Licence double cursus Droit et Economie-Gestion

Formation
Licence double cursus Droit et Economie-Gestion
Licences
Durée des études : 3 ans
Diplôme délivré : Licence
Modalités d’enseignement : Formation initiale

Présentation

L'objectif étant de garantir aux étudiants la connaissance des matières jugées fondamentales de chaque discipline, le cursus s'articule pour chaque semestre autour de deux UE, une UE « fondamentaux droit » et une UE « fondamentaux Economie » regroupant les principales matières de chaque spécialité. Ces matières sont, le cas échéant, assorties de TD. Chaque semestre  inclut également une troisième UE regroupant des matières dites « complémentaires » rattachée à la licence en droit.

A l'issue de ce cursus, les étudiants reçoivent les licences de Droit et Economie-Gestion de l'université Paris II Panthéon-Assas.

Informations complémentaires

Réorientation/Passerelles

A la fin du premier semestre de la première année, l'étudiant pourra se réorienter vers la licence simple de droit ou la licence simple Economie-Gestion. 
Jusqu'à la fin de la deuxième année, l'étudiant souhaitant renoncer à la double licence pour s'intégrer au cursus d'une seule des deux disciplines formant celle-ci, aura la possibilité de le faire si les résultats obtenus dans les fondamentaux de la discipline choisie et dans les UE « complémentaires » sont égaux ou supérieurs à la moyenne.

Niveau d’entrée : Bac
Nombre de places : 25 (à titre indicatif)

Les étudiants candidats à cette formation devront déposer un dossier qui comprendra une lettre de motivation, la copie des relevés de notes de 1ère et de terminale, et le relevé de leurs notes du baccalauréat. Une commission coprésidée par les deux responsables du double cursus et composée, à parité, d'universitaires économistes et juristes, examinera les candidatures. 

La première année de la double licence Droit et Economie-Gestion a été ouverte, en 2014-2015, à 25 étudiants.
L'inscription à cette formation fait l'objet d'une procédure particulière, pour en savoir plus consulter le paragraphe "procédures particulières" de la page "inscription en première année de Licence -  L1"

Admission en cours de cursus 
Les responsables peuvent admettre, après examen du dossier et sur entretien, des candidats en cours de cursus. Par exemple, un étudiant déjà titulaire d'une première année de licence Droit et d'une première année de licence de Sciences économiques peut candidater pour intégrer la deuxième année de licence du double cursus Droit et Economie-Gestion ; il en est de même des étudiants déjà titulaires d'une licence 2 Droit et d'une licence 2 Economie-Gestion.

Structure du diplôme

Licence double cursus Droit et Economie-gestion - 1ère année

Semestre 1 

Semestre 2

Licence double cursus Droit et Economie-gestion - 2e année

Semestre 3

Semestre 4

Licence double cursus Droit et Economie-gestion - 3e année

Semestre 5

Semestre 6

  • UEF6 fondamentaux Droit
  • UEC6 complémentaires Droit
    • Anglais (TD : 18h)
       
  • UEF6 fondamentaux Economie
  • Enseignements facultatifs (jusqu'à 3 points supplémentaires)
    • 2ème langue vivante (1h30 TD/s annuel) (points rattachés à l'UEC5 Droit)
    • Sport (points rattachés à l'UEF5 Economie)
    • Atelier de professionnalisation (points rattachés à l'UEF6 Droit)

Poursuites d’études

Les étudiants diplômés de la double licence peuvent poursuivre leurs études au sein d'un master 1 en fonction de leurs acquis et de leur choix. L'obtention de la double licence doit permettre un large choix, dans la poursuite du cursus, entre les divers parcours recherches ou professionnels des deux disciplines - Masters à dominante juridique, Masters à dominante économique - voire la possibilité de suivre simultanément un Master de droit et un Master d'Economie.

Débouchés

Les débouchés professionnels de chacune des deux disciplines : enseignement en droit ou en sciences économiques ; carrière à dominante juridique : profession d'avocat, notariat, magistrature, commissaire de police, etc. ; carrière à dominante économique : économistes d'entreprise, consultants, audit, etc. ; accès aux concours les plus difficiles et les plus qualifiants de la fonction publique.