Accès direct au contenu

Recherche avancée


Accueil > Recherche > Thèses > Résumés de thèses > 2010

Recherche

Information et fiction: le mélange des genres à la télévision américaine

Nathalie PERREUR

Publié le 26 novembre 2010

Soutenue le 26 novembre 2010 sous la direction de Josiane JOUËT

Cette recherche doctorale a pour objet le mélange des genres à la télévision aux États-Unis, envisagé à travers le traitement du crime dans l'information télévisée et la fiction sérialisée policière et judiciaire des années 1980 à 2000.

L'information télévisée a connu, à partir du début des années 1980, des transformations structurelles profondes : devenue une valeur marchande à part entière, l'information devient davantage inféodée à l'audimat. Ces bouleversements l'ont amenée à assumer une fonction de divertissement, en privilégiant des thématiques susceptibles de capter l'attention du public, et en ayant recours à un traitement sensationnaliste et racoleur des sujets traités. L'un des corollaires de la course à l'audience est la mise en avant insistante du crime dans l'information télévisée, et ce alors même que la criminalité mesurée ne cesse de diminuer. Ce faisant, l'information télévisée néglige son rôle principal de commentateur éclairé pour mettre en avant un usage plus récréatif de l'information. Un sujet comme le crime, traité de manière sensationnaliste, lacunaire et perméable aux pressions politiques, pâtit principalement de cette chute qualitative de l'information. A l'inverse, l'émergence parallèle d'une « néo-fiction » de qualité au cours des années 1980 contribue à favoriser le glissement du divertissement vers le sérieux et le réflexif. Les séries policières et judiciaires peuvent alors servir de palliatif aux dérives ou aux raccourcis pris par l'information en matière de crime. En proposant une voix alternative souvent critique, incitant à la réflexion, cette fiction se défend d'envisager le crime de manière univoque : procédant à l'exposé réaliste des faits criminels et de leurs causes et implications sociales, elle développe une réflexion sur l'ambivalence de la notion de bien et de mal, sur la complexité des ressorts du crime et de ses acteurs, et contribue, en plus de le divertir, à informer le téléspectateur sur la réalité sociale du crime. A travers une étude croisée de ces deux genres et de leurs modes de production, ce travail conclut à confluence des deux genres sur la représentation du crime et de la justice.

Mots-clés :
Télévision américaine - Information télévisée - Journalisme de marché - Infotainment - Tabloidization - Sensationnalisme - Genre télévisuel - Série télévisée - Série policière - Série judiciaire - « Néo-série » - Crime et justice.

mise à jour le 25 mars 2011


Université Panthéon Assas - 12 place Panthéon 75005 PARIS - tél. : +33 (0) 1 44 41 57 00